Tout Ca Savoir tout sur tout !

Le terrarium, meilleur allié pour votre décoration d’intérieur

Utilisé pour une plante ou pour servir d’habitat pour les animaux, le terrarium permet d’avoir un bel espace, haut en couleur et en vie dans sa décoration d’intérieur. Trouvez ici, les réponses aux principales questions que vous vous posez.

Le terrarium, c’est quoi ?

Emplacement captif et souvent fermé, le terrarium est généralement une enceinte avec des parois en verre, préparée pour l’élevage, l’entretien, la maintenance et la reproduction d’animaux comme les reptiles, amphibiens, insectes et autres arthropodes tels que les araignées et/ou de végétaux. Il a été développé pour la première fois par le botaniste anglais Nathaniel Bagshaw Ward en 1842. Ce dernier avait accidentellement laissé un de ses bocaux pour insecte sans surveillance, bocal dans lequel un spore de fougère a germé dans une plante et s’est développé. Son expérience a indiqué que les plantes peuvent être scellées dans le verre sans ventilation et continuer leur croissance : le terrarium était né. L’introduction d’animaux, ultérieure à celle des plantes, est intervenue quelques années plus tard, surtout par des naturalistes avides d’observer les animaux exotiques, mais aussi pour leur transport durant de longues périodes. Le terrarium est donc un vivarium spécialisé dont le substrat principal et est constitué de terre, terreau ou sable. Il s’oppose directement à l’aquarium, aquatique, pour l’écosystème et le biotope reconstitués.

Il accueille les plantes

Le plantarium est le terrarium avec uniquement des plantes. Certaines plantes s’adaptent mieux que d’autres en terrarium. Toutes les plantes ne sont donc pas envisageables. Il faut donc cibler celles qui ont le plus de chance de bien vivre dans cet espace. Les herbacées variées et même des plantes ligneuses (de dimensions acceptables) peuvent être intégrées à un terrarium. Le tout réside dans la conception du terrarium. Les variétés végétales tropicales, telles que les mousses, les fougères et les plantes épiphytes comme les orchidées et broméliacées, sont généralement maintenues dans des terrariums fermés en raison d’une demande forte en humidité et en chaleur. Les bégonias, les épiscia, les figuiers (nains ou rampants), pour ceux qui veulent des fruitiers, le lierre et certaines espèces d’orchidées (miniatures), les violettes, les plantes carnivores aussi adorent les terrariums et y poussent très bien. La plupart des plantes vertes à fleurs ont une bonne demande en eau. Les plantes à fleurs ont besoin d’espace pour développer leur tige florale. À éviter : les cactus et autres plantes grasses, qui nécessitent une certaine sécheresse qu’il est difficile d’obtenir avec un contenant vitré. En effet, dans ces bocaux, une humidité certaine va régner, qui sera néfaste au bon développement de ces plantes.

Mais aussi les animaux

Les animaux de la faune accueillie par un terrarium sont nombreux : hormis les poissons qui demandent une partie aquatique, transformant le terrarium en aquaterrarium ou paludarium, et les oiseaux dont les cages ne sont pas fermées, la plupart des animaux de taille modeste peuvent être élevés en terrarium. Ceux-ci comprennent entre autres : Le pogona vitticeps (petit reptile docile et affectueux originaire de l’Australie), la tortue terrestre, le caméléon, le serpent, etc.

En règle générale, le décor du terrarium doit être imité, reproduit assez fidèlement pour les animaux, car ils peuvent présenter un niveau élevé de stress, affectant ainsi leur comportement, leur alimentation (et leur potentiel de croissance), leur durée de vie, etc. Si l’origine climatique de l’animal est du type désert, la présence de plantes n’est pas indispensable. Si l’origine climatique est plutôt tropical humide, l’ajout de plantes adaptées est obligatoire. Si l’alimentation est correcte et les paramètres (lumière, humidité, chauffage, etc.) sont appropriés, le stress diminue. Par exemple, l’absence d’un abri à l’intérieur du terrarium conduit au stress chez certaines espèces. Chaque animal a besoin d’avoir un endroit pour se sentir en sécurité et  » détendu « . Des éléments de refuge permettent toutefois de continuer à observer l’animal, tout en le laissant en paix. Les reptiles sont également très territoriaux (en particulier et en général, les mâles) : beaucoup d’entre eux sont mieux en solitaire qu’en couple ou groupe, car l’élevage en groupe est souvent une source de stress pour les plus faibles, qui est constamment soumis par le plus fort. Vous trouverez des informations complémentaires sur ce site internet .

© 2019 Tout Ca Tous droits réservés